Bonjour bonjour !La librairie est fermée pour quelques jours de vacances, on se retrouve le 24 août !Bel été à vous et à très bientôt...

QUELQUES FABLES ASSEZ FABULEUSES
EAN13
9782749162447
ISBN
978-2-7491-6244-7
Éditeur
Le Cherche Midi
Date de publication
Nombre de pages
77
Dimensions
32 x 22 x 1 cm
Poids
727 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Quelques Fables Assez Fabuleuses

De

Illustrations de

Le Cherche Midi

Indisponible

Ce livre est en stock chez 31 confrères du réseau leslibraires.fr,

Cliquez ici pour le commander
La Fontaine par Voutch.
Allons bon ! Me voilà illustrateur ! Mais illustrateur de La Fontaine, c'est ça, le détail qui change tout. La Fontaine, c'est vraiment fabuleux. J'ai découvert ses fables à l'école et je me demande si je ne les aime pas encore d'avantage aujourd'hui. Et comme j'avais cette liberté, j'ai choisi celles qui me plaisaient le plus, pas forcément les plus connues, dans l'imposante production (deux cent quarante fables, tout de même !) de ce grand monsieur de la littérature française. Je suis loin d'être le premier à illustrer La Fontaine : Grandville, Gustave Doré, Benjamin Rabier, Samivel, (et beaucoup d'autres, moins connus...) s'y sont essayés bien avant moi. Mais, dès le départ, j'ai compris qu'il y avait une erreur à éviter absolument : ajouter de l'humour à l'humour. Car l'auteur, le grand patron, l'humoriste en chef, c'est lui. Et certainement pas moi, pour une fois. Et puis quand on est l'illustrateur d'un illustre, on se met à son service sans barguigner. C'est comme ça que je vois les choses. J'ai donc essayé de respecter les indications données par ses textes et si je me suis autorisé quelques fantaisies, c'est qu'elles me semblaient compatibles avec l'esprit général de la fable. J'ajoute que mettre en scène ces petites histoires très drôles a été un véritable plaisir. La postérité est souvent discutable, mais pas quand elle fait de La Fontaine le n° 1 de la poésie française : songez que la plus récente de ces fables a été écrite il y a plus de trois cents ans et que presque toutes ses morales sont devenues entre-temps des expressions de notre langage courant. Et cela aussi, c'est assez fabuleux. Chapeau bas, M. La Fontaine !
S'identifier pour envoyer des commentaires.