Les chagrins, roman
EAN13
9782234059542
ISBN
978-2-234-05954-2
Éditeur
Stock
Date de publication
Collection
La Bleue
Nombre de pages
208
Dimensions
21,5 x 13,5 cm
Poids
310 g
Langue
français
Code dewey
843
Fiches UNIMARC
S'identifier

Les chagrins

roman

De

Stock

La Bleue

Indisponible

Ce livre est en stock chez un confrère du réseau leslibraires.fr,

Cliquez ici pour le commander
Il n’y a plus trace de rien, là-bas. On a déversé des tonnes de sable, vissé des balançoires, planté des arbres et décrété l’insouciance. Mais la mémoire complote. Les chemins serpentent. Le terrain fait des vagues. Le toboggan est habillé d’une tour qui ne guette plus rien. Sous le sable de ce square parisien, il y a la poussière et les secrets d’une prison de femmes. La Petite Roquette, détruite en 1973. Tout le monde a préféré l’oublier. Sauf Angèle. Nul ne lui avait jamais dit qu’elle était née ici, quelque part sous les balançoires, le 16 novembre 1967, un quart d’heure avant l’extinction des feux. Mais sa mère vient de mourir. Helena Danec 1945-2007. Femme sèche et silencieuse. Elle laisse des lettres reçues en prison, un vieil article de presse racontant son procès, et le nom de l’homme qu’elle aimait. 
Alors le passé ne demande qu’à surgir, qu’à faire entendre les vertiges de l’amour, la beauté d’une époque révoltée et la puissance de la musique. Il réclame des explications, il cherche et emprunte toutes les voix ; celle d’Angèle, celle de Mila sa grand-mère, celle d’un vieux journaliste qui en sait beaucoup plus long que ce qu’il avait écrit, et même celle de l’homme qui s’est enfui. Tous racontent l’histoire d’Helena. Son chagrin. Leurs chagrins
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des lecteurs

par
24 septembre 2010

Un beau premier roman

Texte choral et polymorphe, Les Chagrins est un premier roman tout en sensibilité, servi par une plume par laquelle il fait bon se laisser porter. A la mort de sa mère Héléna, avec qui elle n’avait plus de contact depuis ...

Lire la suite

29 août 2010

Angèle a été élevée jusqu'à l’âge de cinq ans par sa grand-mère Mila car sa mère Helena était en prison. De ce bâtiment où les femmes étaient emprisonnées, il ne reste rien.

Lire la suite

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Judith Perrignon